Comment éviter le travail fastidieux et répétitif pendant le suivi des ordres de transport

Agnieszka Szubert 18.09.2020

platforme Trans.eu

Ce qui prend beaucoup de temps dans le travail d’un opérateur logistique ce sont surtout les processus manuels fastidieux tels que les calculs, le monitoring des véhicules, la comparaison, la recherche de contacts et la vérification des données. Les entreprises modernes visent à trouver les optimisations et fonctionnent complètement différemment.

 

Grâce aux outils numériques, ils sont capables d’automatiser des activités simples et répétitives. De cette manière, ils ont acquis un avantage concurrentiel significatif, car ils peuvent mieux planifier le calendrier de livraison que ceux qui utilisent encore des notes, des e-mails ou même Excel dans leur travail quotidien. Découvrez comment votre travail peut changer grâce à la technologie.

1. Calcul manuel des frais d’expédition – oubliez cette tâche

La grande majorité des logisticiens sera probablement d’accord avec l’affirmation selon laquelle ils passent le plus de temps dans leur travail à calculer manuellement le coût du transport des marchandises. De nombreux logisticiens utilisent encore des feuilles de calcul Excel. Depuis longtemps cette façon de travailler a cessé d’être efficace, encore plus si nous avons le modèle de distribution des marchandises avec de nombreux points de déchargement.

2. Utilisez les outils numériques – ils deviennent vos amis

Effectivement des outils et technologies modernes, appelés logistique 4.0, créent des solutions. Les industriels qui ont pour but l’optimisation et la réduction maximale des processus fastidieux, utilisent les fonctionnalités accessibles sur la nouvelle plateforme Trans.eu.

Ces entreprises calculent les coûts de transport directement sur la carte, en quelques secondes. Ils prennent en compte les paramètres les plus importants tels que la distance par rapport au point de destination et le volume des marchandises.

Cela permet à un logisticien de gagner beaucoup de temps, car ils ne doivent pas saisir manuellement tous ces paramètres dans le tableur. Il n’est même pas nécessaire de vérifier et de comparer les itinéraires sur la carte. Tout se passe automatiquement.

3. Travailler sur le marché au comptant peut être aussi beaucoup plus rapide

Opérer sur le marché au comptant et utiliser la bourse de fret est également associé à de nombreuses activités manuelles qui demandent beaucoup de temps. Ceci est lié à avec l’utilisation de plusieurs canaux de communication et avec la réécriture manuelle des mêmes informations dans les différents outils qui ne sont pa intégrés, par exemple, votre logiciel de classe ERP, la plateforme logistique, la boîte e-mail, les SMS ou l \es messageries comme Skype.

La nouvelle plateforme Trans.eu a également trouvé une solution pour cette étape du processus d’organisation du transport. Le système est construit de manière à pouvoir être intégré à d’autres programmes (ce que l’on appelle l’interface API), par exemple avec TMS ou ERP, qui sont généralement utilisés par les entreprises de production et des affréteurs. De cette façon, le fabricant peut télécharger et envoyer automatiquement des offres aux opérateurs. Le tout ne prend qu’une douzaine de secondes.

En plus, après avoir ouvrir une fenêtre avec l’offre vous voyez tout de suite:

  • lieu de chargement et de déchargement
  • type de véhicule et ces capacités
  • information sur l’entreprise (les scans des documents, les notes et évaluations, les coordonnées)
  • icône de la messagerie
  • carte avec la route et l’option de calculer les tarifs
  • option de partager la route via SMS

4. Sélection automatique du transporteur, même parmi ceux avec qui nous avons signé le contrat donnent des avantages supplémentaires

Dans presque toutes les entreprises – que ce soit un affréteur ou une entreprise de production – le travail de logisticien consiste à sélectionner manuellement un transporteur qui exécutera une commande donnée. Même si un logisticien donné à plusieurs sous-traitants engagés sur un itinéraire donné, il doit finalement choisir celui-ci et confirmer le choix final. Cependant, vue les outils qui sont accessibles un tel système de travail est en train de devenir tout simplement obsolète.

Les meilleurs affréteurs qui utilisent des outils numériques modernes ne sélectionnent pas les transporteurs manuellement. Ils utilisent la possibilité d’automatiser la sélection des sous-traitants, même ceux avec lesquels ils ont des contrats à durée indéterminée.

La technologie dans la logistique

Sur la plateforme Trans.eu, en utilisant l’option appropriée, les logisticiens planifient les règles automatiques. Par exemple, supposons qu’un opérateur donné ait le choix entre trois transporteurs sur une route donnée. Chacun d’eux exécutera l’ordre pour un prix différent. Un logisticien peut créer des règles automatiques afin que, par exemple, le moins cher de ces transporteurs prenne le plus de commandes sur un itinéraire donné.

Dans ce cas-là ce n’est plus la question d’optimisation de travail mais aussi d’apporter régulièrement des économies à l’entreprise.

Pour en savoir plus veuillez voir le vidéo sur notre site HELP ou regardez un film sur notre canal Youtube.