Interpipe: la surveillance des véhicules a réduit les délais de livraison de 30% à 4%

Répondre aux exigences élevées des clients européens, optimiser le processus de gestion du transport – et enfin – réduire le pourcentage de retards de livraison ne sont que quelques-uns des défis récemment rencontrés par la société industrielle ukrainienne Interpipe. Svitlana Surova, directrice de la logistique chez Interpipe, explique comment ces objectifs se sont transformés en succès.

 

Interpipe est une entreprise industrielle ukrainienne qui produit des tubes en acier, des roues ferroviaires et des essieux. Il fait partie du TOP10 des exportateurs mondiaux de tubes sans soudure et se classe au 3ème rang des fabricants de roues ferroviaires sur le marché mondial. La société fournit des produits dans plus de 80 pays à travers le monde et ses clients comprennent des raffineries, des entreprises de construction et des usines automobiles ainsi que des usines de chemins de fer et de matériel roulant en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord.

La numérisation des processus dans la période pré-covid était une tendance, et aujourd’hui c’est une exigence inhérente à une entreprise qui essaie de rester compétitive. La surveillance en ligne des transports est un des services dont les entreprises ont besoin. 

Pourquoi avez-vous décidé de mettre en œuvre la surveillance dans Interpipe?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cela s’est avéré nécessaire:

  • L’entreprise dans son ensemble avait besoin d’une telle solution. Interpipe livre ses produits directement aux entrepôts des clients. Par conséquent, il est important de contrôler la rapidité de livraison pour respecter nos obligations. De plus, nous numérisons un nombre croissant de processus – la production mais aussi les services. Ils deviennent totalement transparents, fiables et plus faciles à gérer. La chaîne d’approvisionnement ne fait pas exception.
  • Nos principaux clients avaient besoin d’une telle solution. La plupart de nos clients européens disposent d’un système de réservation des déchargements par date et heure. En livrant la marchandise, le camion parcourt des milliers de kilomètres. On ne peut pas respecter le calendrier de livraison, être en retard pour le déchargement ou arriver plus tôt que prévu. Nous devons informer le client du changement d’horaire au plus tard 48 heures avant le début de la réservation, afin qu’il ait la possibilité de réserver la prochaine date possible, sinon la voiture devra attendre une nouvelle “fenêtre” pour le déchargement, sans date précise. 
  • Le suivi est un outil indispensable pour notre service logistique. Aujourd’hui, il est nécessaire de surveiller la livraison de chaque voiture. Cet élément de travail prenait quotidiennement beaucoup de temps. Parfois, nous avons également vu des problèmes de désinformation de la part de deux côtés – un chauffeur et un transporteur.

Quels critères avez-vous pris en compte lors de la sélection d’un fournisseur de solution?

 Tout d’abord, nous avons pris en compte l’expérience des entreprises. Par exemple, d’autres entrepreneurs ont suggéré de connecter tous les transporteurs dans un système de navigation, d’émettre des trackers pendant le chargement ou de connecter tous les chauffeurs via l’application mobile. Aucune de ces options n’était pas convenable. Chacune avait ses inconvénients:  comment expliquer au transporteur qu’il doit rompre le contrat avec son fournisseur et se connecter  avec celui que nous avons recommandé? Comment organiser le retour des trackers? Qui assumera la responsabilité matérielle? Qui enregistrera les trackers dans les actifs de l’entreprise? Comment fournir à tous les chauffeurs un portable avec une connexion Internet stable, fonctionnant en Ukraine et en toute Europe? La plateforme Trans.eu était un leader sans ambiguïté dans ces domaines, car elle proposait l‘intégration du nombre maximum de fournisseurs dans un système, tandis que les transporteurs n’auraient pas à renégocier les contrats et changer de fournisseur. De plus, Trans.eu était déjà intégré à une centaine de fournisseurs de télématique et les véhicules connectés pouvaient être surveillés dès le premier jour.

 À quoi ressemblait le processus de surveillance de la livraison avant?

Avant la mise en œuvre du projet, le processus était entièrement manuel. Chaque logisticien surveillait lui-même ses voitures par téléphone. Toutes les données ont été entrées dans une table qui a été envoyée aux clients. En période des activités les plus élevées, quand les logisticiens n’arrivaient pas à trouver les voitures et avoir le temps de suivre le transport jusqu’au moment du déchargement, il était nécessaire d’embaucher un employé supplémentaire.Cette personne était directement engagé dans la collecte d’informations auprès des chauffeurs et des transporteurs sur l’emplacement des véhicules et la date prévue d’arrivée sur le site de déchargement.

 Comment le processus est-il organisé aujourd’hui?

Pour le moment, la surveillance des véhicules est automatisée et beaucoup plus facile. Nous avons développé un rapport unifié qui inclut toutes les livraisons en temps réel, et pour informer le client de l’emplacement d’un véhicule, il suffit de mettre à jour le rapport. Une autre fonctionnalité qui a été affinée par nos experts mérite également d’être soulignée: une carte en ligne  qui montre avec tous les véhicules sur la route. Ces véhicules en route sont regroupés par couleur (comme les feux de signalisation) selon la date de livraison, et  indiquent ceux qui sont retardés ou ceux avant la date de livraison. En cliquant sur l’icône spécifique, vous pouvez voir le numéro d’immatriculation de véhicules, les données du transporteur ou affréteur, du chauffeur, le numéro d’ordre de transport est l’information sur la marchandise transportée. C’est très pratique, car ces données sont exhaustives pour le logisticien ainsi que pour le client.

Il convient également de souligner que grâce à ce projet, le logisticien n’intervient et participe dans le processus que lorsque le système indique que le véhicule arrivera trop tôt ou trop tard chez le client.

A présent, nous travaillons ensemble avec Trans.eu sur la mise en œuvre d’une autre tâche dans le projet de surveillance – la zone client. Ceci est essentiel pour que le client puisse suivre le statut de son propre ordre, commençant par sa production et finissant par la livraison à la porte de son propre entrepôt.

Quels résultats de la mise en œuvre du service sont pour vous essentiels?

Ce qui nous préoccupait le plus  c’étaient les retards des livraisons, particulièrement dans le cas où les clients exigeaient des dates et heures strictes pour le déchargement. Grâce à ce projet, ce défi se retrouve dans la catégorie des risques gérables. Par exemple, avant la mise en œuvre du projet, le taux de rupture d’approvisionnement était de 30,4% de toutes les expéditions. Actuellement, ce ratio est proche du niveau de 3-4%. Nous avons réussi à minimiser les interruptions d’approvisionnement avec deux solutions:

  1. les transporteurs / les affréteurs savent que le logisticien peut suivre le véhicule à tout moment, et par conséquent ils respectent plus rigoureusement les horaires (la date d’expédition réservée)
  2. Le logisticien voit immédiatement quand la livraison exige son intervention (le véhicule est nettement en avance ou vice versa – il est en retard) et informe le client sur la situation, au plus tard dans les 48 heures, comme convenu.

Grâce au projet, le temps de connexion avec les chauffeurs et les transporteurs / affréteurs a également été réduit. Cela signifie que les logisticiens ont plus de temps pour rechercher de nouveaux partenaires, mettre en œuvre de nouveaux projets et peuvent travailler sur d’autres questions qui sont stratégiques pour l’entreprise.

 

  • Світлана Сурова, Interpipe
  • Nous avons interviewé Svitlana Surova
  • Directrice de la logistique, Interpipe

Articles associés: