Principes de chargement du véhicule. Nous vous rappelons les 8 conditions

Anna Palluch 6.12.2018

Des hectolitres de bière renversée, des poutres de bois éparpillées dans la rue, un camion défectueux transportant trop de sacs de farine – c’est juste quelques exemples de cargaison mal préparée au transport et constituant une menace pour les usagers de la route. Comment éviter de telles situations ?

Il suffit de suivre les principes de chargement du véhicule et d’arrimage de la charge. La réglementation actuelle stipule que le chargement et le déchargement des marchandises incombent à l’expéditeur ou au chargeur. Le conducteur doit toutefois vérifier que le processus a été correctement exécuté. C’est dans son intérêt, car en cas d’inspection ou d’accident, il est le premier à subir les conséquences d’un arrimage inadéquat des charges. Une amende peut être la peine la moins sévère dans ce cas.

En 2018, une patrouille de l’Inspection du transport routier a inspecté un véhicule qui, selon les médias, pesait 2,5 tonnes de plus que la valeur autorisée. C’étaient des sacs de farine qui ont failli renverser le camion.

L’histoire du véhicule d’où sont tombées les caisses de bière ne s’est pas si bien terminée. Des bouteilles cassées ont bloqué la route pendant quelques heures, causant d’importantes entraves à la circulation. Dans les deux cas, les employeurs et leurs chauffeurs ont subi des pertes financières. Des poursuites judiciaires ont également été engagées.

Règles de chargement des véhicules

La tâche la plus importante de l’expéditeur est de placer le chargement sur le caisson de chargement du véhicule de manière à ce que la charge sur tous les essieux du véhicule soit uniforme. À cet effet, le plan de chargement établi par le constructeur du véhicule doit être respecté. Les expéditeurs doivent également adapter leurs actions en fonction du type de marchandises (elles peuvent être symétriques ou irrégulières, ce qui rend la tâche plus difficile).

Le véhicule est prêt à partir…

…lorsqu’il respecte les exigences suivantes.

8 conditions de chargement approprié :

Il ne dépasse pas les charges transmises au sol par les essieux du véhicule,

Il ne dépasse pas le poids total autorisé en charge du véhicule,

Il n’affecte pas sa stabilité (longitudinale et transversale),

les dimensions admissibles du véhicule en charge ne sont pas dépassées,

Il ne rend pas difficile la conduite du véhicule,

Il n’affecte pas la visibilité de la route,

le chargement ne peut pas cacher les feux du véhicule, ses dispositifs de signalisation, ses plaques d’immatriculation ou autres plaques et panneaux dont le véhicule est équipé,

la charge est correctement et efficacement arrimée.

Principes d’arrimage de la charge

Quand peut-on dire que la charge est-elle bien arrimée ? – Quand elle ne peut pas se déplacer sur le sol du caisson de chargement sous l’influence des forces d’inertie générées pendant la conduite – explique sur la plate-forme TransEdu Bogusław Madej, docteur en ingénierie de l’Académie des transports et de l’entrepreneuriat à Varsovie.